Les Jardins Permaculturels
Bonjour, et Bienvenue
entretenir et soigner un
Jardin Permaculturel
c'est avant tout une
passion DOUCE,
avant d'être éreintante
Inscrivez vous pour participer, et connectez vous.
Bonne journée.

Comment bien démarrer son potager en culture naturelle

Aller en bas

Comment bien démarrer son potager en culture naturelle Empty Comment bien démarrer son potager en culture naturelle

Message par Sybill le Dim 18 Déc - 13:43

culture naturelle ou dite "SAUVAGE"

c'est cette manière de jardiner que je vais développer (elle nous vient des Indiens d'Amérique qui ne touchaient pas au sol,jamais de labour)

c'est la plus simple pourtant et la plus écologique des manières,encore plus loin que le bio qui lui à des entrants acceptés que le naturel sauvage n'a pas

on peut aussi se tourner sur celui qui s'est rebellé contre l'agro-industrie en refusant dès le début du 20 ème siècle tous leurs produits chimiques ainsi que leurs méthodes et engins pétrolifères, 
j'ai nommé Masunobu FUKUOKA ,mais attention il y a de sa part , une réflexion sur le fait que la nature et les espèces végétales poussent toutes seules depuis des milliers d'années et n'ont pas besoin de l'énergie de l'homme et que donc il suffit de reproduire la simplicité de la nature pour ses cultures et en fait d'essayer l'économie dans les actions humaines par le ...NON-AGIR, mais il y a aussi une correlation avec le religieux et là , on y croit ou pas
pour ma part, en tant qu'Agnostique, je mets de côté tout ce discours sur la relation direct entre la nature et un DIEU pour ne garder que la méthode basée sur l'observation de ce qui se passe dans une forêt comme dans le tout début de celle ci et de sa naissance

ensuite il y a le bio qui nous parle de culture naturelle, mais......

le bio utilise de la chaux, de la bouillie bordelaise, du bicarbonate de soude (certes à très petites quantités mais quand même ainsi que certains produits chimiques mini dosés et que l'on retrouve en résidus dans les aliments , à petites doses certes mais bien présents) )


ce qu'il faut savoir dans le bio
les substances utilisées en bio ne sont pas anodines et contiennent des principes actifs (c’est d’ailleurs bien pour cela qu’on les utilise). exemple bien connu de la roténone, qui est un insecticide extrait de plantes tropicales utilisé largement en agriculture bio en France jusqu’en 2011 après son interdiction par l’Union Européenne. Cette décision a été prise suite aux résultats d’études indiquant que la roténone augmenterait le risque de développer la maladie de Parkinson,  et je ne vous parle pas des autres produits qui encore aujourd'hui sont autorisés et qui sont reconnus comme toxiques

là, dans ces techniques que je vous parle et vous conseille, je n'utilise jamais de produits chimique bien entendu ,ni bouillie bordelaise, ni labour "jamais",ni engrais commerciaux, ni compost, sauf celui que l'on utilise avec la technique du "compostage de surface" venant de nos déchets végétaux issus de nos potagers

quand à l'eau, uniquement de la pluie, pas d'un canal ou de ville

je ne travaille pas la terre , je laisse faire la nature au maximum et ce qui est paradoxale , je fais moins d'efforts, je dépense moins ou presque pas d'énergie fossile et je ne pense pas polluer, pas du tout, ni sol, ni nappe phréatique, ni faune, ni humains , ni air, ni ozone, 
c'est donc la fameuse formule de FUKUOKA dans sa philosophie du 'non-agir"

et quand je dis qu'on obtient autant (sinon plus ) de rendement que le jardinage traditionnel, là , ça rend sceptique beaucoup de gens et pourtant les résultats sont là

donc
c'est en préparant son sol avant culture qu'on va réussir cette méthode,
le plus simple est de recouvrir de 40 cms d'épaisseur la terre de paille

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ou sinon, on va y mettre autant de matières carbonées (gros bois , paille, feuilles mortes , herbes sèches, brf carton, papier sans encre , petits branchages, aiguilles de pins bien sèches, etc etc ) 
et de moitié de l'azote avec ou en semant des fèves ou trèfles blancs ou tous autres végétaux que l'on appelle engrais vert qui vont fixer l'azote dans le sol sans pour autant ne pas oublier l'apport qu'on y rajoute avec les tontes d'herbes , gazons sans traitement, déchets de cuisine en compost de surface etc etc etc et pour finir on recouvre tout ça avec un bon et épais paillis fait d'herbes sèches ou paille ou brf, ou aiguilles de pins bien sèches ou sciure (ou laine de mouton des vieux matelas ) ou foin bien sec, 
donc 
de suite, on jette les graines que l'on mélange dans sa main et les jette à la volée

y'a du choix dans les végétaux qui composerons ce mulch à même le dessus de la terre et en plus ça va éliminer les adventices (oui en culture naturelle sauvage il n'existe pas de "mauvaises herbes" , elles servent toutes à quelque chose ), 
on essaye même de n'avoir plus que des spontanées comestibles ou des vivaces qui se sèment seules, là, il n'y aura plus qu'a récolter , et de temps en temps rajouter de la paille ou surveiller ,observer un déséquilibre pour le modifier de suite

donc les "herbes sauvages"je ne les coupe que très tardivement ou pour les manger , (exemple le plantain ,le pissenlit,le pourpier etc etc etc) 
ou si on en a besoin, une fois sèches, on s'en sert pour les paillis des buttes ou pour le fond des allées car la terre ne doit jamais être à nu,
ou on en fait d'excellents purins avec, tout sert.....rien ne se perd , tout est utile c'est revenir à l'essentiel de la vie , le cycle universel

il faudra penser après avoir accepter de laisser une part de votre production a la faune qui vous maintient l'équilibre de votre écosystème, à en garder un peu aussi pour laisser monter en graines pour que vous puissiez récupérer vos semences ...à vous et la partie que vous allez manger,

chaque espèce vivant sur et dans votre potager, ceux ci vous donnerons des graines de plus en plus adaptées  avec l'avantage d'avoir emmagasiné les conditions de vos techniques , 
la graine se retrouvera renforcée d'année en année et de plus en plus fertile et résistante n'ayant pratiquement plus de maladies ou très très peu

il me manque ici, dans ma propriété actuelle , la possibilité de planter des grands fruitiers car ça aussi ça fait parti de la méthode, mélanger les légumes et les arbres fruitiers de préférence (aux comestibles d'abord) pour obtenir une meilleure biodiversité et un micro climat favorable ainsi qu'un humus parfait

mon potager est entouré de cyprès qui étaient là bien avant notre arrivée et n'ayant pas le droit ni  d'y toucher ni de planter d'autres arbres ,je me reporte aux petits fruitiers groseilliers , framboisiers, cassissiers

avec cette méthode on peut conseiller de faire un poulailler,juste à côté

ce sera un bien fait dans le sens qu'en dehors de l'apport de viande ou d’œufs que ça vous apportera , les poules sont des aides précieuses pour le jardinier, laissez des détritus végétaux au sol , ils vont retourner et retourner ce tas et en faire un compost puis un terreau excellent,
un lâché l'hiver servira pour éliminer les bactéries des sols, par exemple avoir et lâcher des canards Indiens qui eux vont vous débarasser de tous les rampants (limaces escargots etc etc etc )
 bref....que des avantages  sans parler de l'harmonie que cela apporte

il n'y a plus à l'homme que de semer les graines bios à la volée  sur les buttes ou en culture à plat , en développant au maximum la bio-diversité , et youpi la vie est belle
oui toutes ces techniques peuvent se faire sur sol plat (j'y reviendrai plus tard en vous faisant un reportage photos)

quand aux maladies , après un certain temps (de 3 à 5 ans) de respect de cette nature en prenant soin de sa diversité , de ses alliances , de son équilibre , la nature saura se protéger des virus et maladies (regardons les grandes forêts , elles sont là depuis des millénaires,)

en résumé, il faut essayer d'en faire le moins possible tout en ayant le soin d'observer et d'agir quand il le faut et de préférence avant, comme le fait d'avoir des orties ,de la consoude, de la bourrache, toutes ces merveilleuses plantes qui vont nous aider ou à soigner la terre ou les végétaux de façon naturelle comme mettre des œillets d'Inde avec des pieds de basilic pour protéger et augmenter la croissance des tomates etc etc etc 
ce sont des petits gestes mais qui profitent à l'abondance et à la santé recherchée

il y a plein de solution que nous offre Dame nature , à nous de l'observer et d'essayer de faire comme elle et avec elle, c'est ça la culture naturelle et sauvage, c'est le contraire de vouloir faire de la quantité au détriment de la qualité

bien entendu , certains ne l'emploieront pas, car au niveau déco, c'est pas terrible pour beaucoup, c'est loin d'avoir l'aspect d'un jardin de curé, loin de celui de Versailles ou de ceux de wimbledon, 
mais plutôt de l'aspect pleine nature ,campagne en friche,et pourtant , c'est ainsi qu'il faut essayer de recréer , le ....complètement naturel, ca fera revivre tous les acteurs qui ont fait et continueront a faire le miracle de la vie

voila ce que ca donne au bout de 9 mois 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ici sont mélangé 4 techniques :naturelle, huguelkultur et sous mulch
et pour le petit clin d’œil, en y regardant bien, vous avez au fond de cette photo, le voisin qui lui, a fait un gazon et qui est clean de chez clean, mais évidemment qui lui a coûté un max, 
- régulièrement il passe sa tondeuse tous les 10 jours au moins 2H ,
- un coût important en produits phytosanitaire, 
- un autre dans l'investissement d'un mini tracteur (une grosse tondeuse tractée vu l'importance de la grandeur du terrain) 
- avec ce que coûte le carburant et la pollution que cela engendre tant en fumée qu'en bruits sonores, 
- et sans oublier la quantité annuelle de M3 d'eau par des arrosages automatiques chaque soir  ainsi que l'électricité pour faire tourner tout ça, 
bref,incontestablement le résultat est superbe, c'est beau mais ça coûte très cher, 
certains diront=, s'il a les moyens de le faire pourquoi pas??? 
heu............!!!!! oui , 
mais à réfléchir je pense,
car si tout ça n'est que pour son bon plaisir ,y'a pas de problème à condition qu'il n'y ait pas de pollutions de l'air (gaz de la tondeuse) de pollution sonore (du bruit de cette tondeuse tractée) de la pollution des nappes phréatiques ( avec tous ces produits chimiques utilisés  ) du gaspillage d'eau potable 
ha ,.....un petit détail , ces voisins ne sont jamais sortis sur leur pelouse, sauf le jardinier passant avec le tracteur tondeuse tous les 10 jours

je me fais l'avocat du diable mais aujourd'hui, avec les inquiétudes du Monde sur l'état de notre TERRE , il est vrai que je me pose des questions, c'est ...Humain
mais bon!!!!! allez, 
assez de mauvaises pensées, revenons au sujet du jour

là , en Mai de cette premiere année, les buttes n'était pas encore en développement ,ca parait un peu rangé et pourtant ...les herbes folles envahissent mais pas sur les buttes, en réalité , elles sont la ces "sauvages" pour couvrir le sol contre le soleil et apporter ce micro climat que l'on souhaite tous, un peu de fraîcheur chez nous dans le sud c'est agréable et tout ça sans arrosage

et en plein mois d’Août ça cartonne dans tous les sens , la biodiversité s'est installé, les plantes ,légumes , fleurs , et toutes les spontanées sont ensemble , faisant bon ménage , se protégeant les unes des autres , apportant a l'une le manque de l'autre,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

oui ca fonctionne bien je dirai même "SAUVAGEMENT BIEN"


Dernière édition par Sybill le Jeu 29 Aoû - 10:44, édité 9 fois
Sybill
Sybill
Administrateur

Messages : 3239
Date d'inscription : 18/12/2016
Age : 71
Localisation : Vaucluse

http://potager-permaculture.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Comment bien démarrer son potager en culture naturelle Empty Comment bien démarrer son potager en culture naturelle

Message par Sybill le Mar 20 Déc - 16:54

Bonjour

pour bien démarrer quoique ce soit en agriculture que ce soit Pro ou Amateur,il faut d'abord être bien décidé de ce que nous voulons apres en avoir étudié tous les paramètres , les surfaces , les distances de la maison , les distances pour atteindre les points d'eau, les endroits de stockage des matériaux , paille , bois , branchage, brf , tonte de gazon, feuilles mortes , évitons le compost commercial préférons le fait maison comme aussi d'éviter le fumier frais car aujourd'hui beaucoup d'animaux sont soigner avec des produits chimiques que l'on retrouve dans la terre , puis dans les aliments et en nous par la suite 

tout ça doit être pensé avant de commencer 

une fois que l'on sait ou l'on va , on peut attaquer

votre choix c'est porté sur la technique naturelle sur planches plates   =

- 2 possibilités s'offre a vous 
- la première , vous ne décompactez pas votre sol ,ni ne le désherbez , 

dans ce cas vous mettez des cartons sur la largeur de votre choix (en principe 120 cms de large sur des portions de 6M de long maxi (pour obtenir un bon micro climat et pour pouvoir passer de l'autre côté aisément en en aisance pour en faire le tour , 

vous faites de suite les passages dites d'allées autour d'un minimum de 40/50 cms de large pour laisser passer une brouette  et cette allée vous la couvrirez de paille ou de brf ou de branchettes aussi , ce qui étouffera les adventices et se décomposera pour qu'ensuite avec un croc vous récupériez ce précieux compost maison que vous mettrez sur vos cultures en rempaillant de neuf vos allées et ainsi de suite

vous couvrez directement ce sol avec du carton sur toute la surface que vous arrosez ,
puis faites une couche de 10/15 cms de paille ou autre carbone, que vous arrosez   
puis ce que vous avez prévu en verts= gazon herbes fraîches que vous arroserez, 
après du  brf si vous n'en avez pas , vous mettez des feuilles mortes et vous arrosez tout ca   
ce qui fera une petite butte de 20/25 cms  elle va s'abaisser très vite dans le temps

en général on commence ça en sept /oct jusqu'à milieu décembre et on laisse agir la nature les bactéries , les micro organismes la faune aérobie , les vers de terre vont travailler pour vous 

puis en Mars on écarte la paille ou paillis qui a commencé à se transformer en humus, et arriver à la terre ,on sème ou on plante ou on repique 
et dès qu'on a planté ou repiqué on remet bien le paillis autour de chaque plant pour que jamais la terre soit à nue

on n'arrache pas les "herbes sauvages" que tout le monde appelle "mauvaises herbes" , si elles nous posent problèmes on les coupe pour les remettre en paillis , elles servent de "bio-masse"

mais normalement , (c'est d'ailleurs pourquoi on appelle aussi cette technique "SAUVAGE")  on laisse pousser tout ce qui veut bien pousser

ce qui donne cette aspect naturel et sauvage , comme dans la nature ,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
contrairement à ce que l'on aurait tendance à penser, il y a une raison pour que cette "spontanée" soit là, c'est des fois pour apporter ou retirer quelque chose qui déséquilibre l'endroit, 
et puis elle apporte de la protection à vos cultures du soleil et du vent,elle lutte bien contre le dessèchement qui sans elles serait très rapide , surtout ici en Provence, 
on a aussi de belle surprises par ces spontanées avec de nouveaux légumes , des fruitiers ou des fleurs qui sont arrivées la par hasard ,(les oiseaux ,le vent, sont à l'origine de ça )

ensuite ce qu'il faut, et bien, c'est comme dans toutes les autres techniques permaculturelles, 
c'et de respecter la terre et s'en occuper en premier,la nourrir, la soigner
c'est aussi de diversifier au maximum, 
de ne pas avoir peur de serrer les végétaux entre eux (contrairement aux idées reçues de la culture conventionnelle,)
d'éviter qu'il y est une espèce trop groupée mais bien éparpillée pour détourner leur odeur de leur prédateurs, on obtient plus de chance de passer au travers d'attaques en tous genres donc de laisser tomber définitivement la MONOCULTEUR

ça c'est la première façon de faire et d'appliquer cette technique 100% naturelle

la deuxieme façon de faire 

on choisi la largeur sur 80 cms pour pouvoir faire de longues planches  et pouvoir les enjamber pour aller de l'autre côté pour éviter d'être obligé de faire le tour

là faut décompacter le sol (s'il est vraiment dur sinon ca ne sert pas  à grand chose , un bon paillage suffirait à l’ameublir avec le temps)
 
vous allez aérer et décompacter ce sol avec une grelinette (ce n'est pas un labour , on ne retourne pas la terre on la pique et on l'écarte légèrement) 
ca se travaille en reculant sur la zone de culture ,en même temps et avant de reculer on désherbe à la main,  ensuite plus jamais on ne marchera sur cette zone il faut la conserver meuble et souple

moi , je préfère la manière douce ,
pour obtenir cette souplesse on fait  pareil que la première on recouvre mais sans carton, juste avec du carbone brun(paille et autres végétaux bien sec (sur 30 cms) 
puis de l'azote ,"du vert" ( herbe , gazon , déchets de cuisines) on finit par de la paille ou si coin venteux on met une couche de brf 5 cms par dessus la paille pour la maintenir face au vent,on peut aussi en dernière couverture mettre des ....aiguilles de pins  (hé oui , malgré ce qui se dit sur leurs côtés "acides")

mais on peut si on a que des feuilles mortes faire une épaisseur de 20/25 cms on jettera quelques pelletés de terre pour maintenir les feuilles face aux vents , ou que de la paille toujours sur 25 cms au moins
les feuilles ou paille vont se dégrader grâce aux champignons ,insectes et bactéries puis viendra les vers de terre et le tour sera joué;

 à vous d'entretenir ce processus 

voila deux manières de commencer en culture naturelle sans trop se prendre la tête

par contre il faudra veiller à l'humidité, si vous paillez correctement vous devriez diminuer par 5 vos apports d'eau , il suffit d'écarter votre paillis et d'enfoncer un doigt en terre , pour voir si c'est humide ou pas 

cette méthode à plat demande un peu plus d'arrosage qu'en butte qui est la solution la plus économe en eau

moins vous arroserez ,moins vous aurez de maladies,mieux se porteront vos cultures

voila , je laisse ouvert ce topic à tous , pour ajouter vos commentaires et réactions

amusez vous bien et bon jardinage
Sybill
Sybill
Administrateur

Messages : 3239
Date d'inscription : 18/12/2016
Age : 71
Localisation : Vaucluse

http://potager-permaculture.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum